06 octobre 2014

Mon manifeste, 8 ans après

      Ah ! Beaucoup de belles paroles dans cette rubrique, lorsque j'ai entamé ce blog, en 2006. Une analyse pompeuse des tenants et aboutissants du spectacle vivant et une promesse d'avenir révolutionnaire en matière de chanson française. On allait voir ce qu'on allait voir, un spectacle en tous points novateur, cocktail raffraichissant mêlant soupçon d'expérimentation théâtrale, dose de poésie surréaliste, poil d'ironie, une déconstruction des codes traditionnels. Las ! Toujours des mots, encore des mots. Et me... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2006

Le syndrome girouette

Donc vous saisissez les forces en présence: 1) Moi, à Toulouse, artiste solo accompagné d'une guitare dont je ne veux plus, j'ai fini par me lasser de mon spectacle souchonesque que je n'ai d'ailleurs quasiment pas joué sur scène. J'ai juste déposé dans deux trois bars et autres petits lieux dédiés aux petits concerts pas trop bruyants et en bonne compagnie un cédé démo, que je changeais à chaque fois d'ailleurs, car à peine après l'avoir déposé je me disais que ça ne me représentait pas bien et alors je me remettais à en... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 juillet 2006

Le Woody Allen de la chanson française

Les deux dernières années je me suis inscrit très épisodiquement à quelques scènes ouvertes notamment dans deux lieux vachement bien et dans des conditions idéales pour ce que je présentais.Ambiance grosse cinquantaine de personnes assises et ouvertes à la découverte, et qui se tapent toute sortes d'artistes plus ou moins rodés, qui ont un quart d'heure chacun pour s'exprimer. A chaque fois j'ai senti que le meilleur moyen de m'en sortir c'était de jouer la carte du personnage comique, genre woody allen de la chanson française, looser... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juillet 2006

Faiseur d'illusions

En fait j'ai eu des révélations récemment. J'ai vu il y a quelques années un spectacle de marionnettes. Les marionnettistes avaient construit un décor sommaire en carton pâte, et ils actionnaient des personnages sans technicité particulière. En gros, ils jouaient aux playmobils devant nous. Et bien je n'y croyais pas au départ, mais je suis rentré dans l'histoire, l'illusion a grossit, s'est créée, et a fonctionné. J'ai vécu l'histoire (presque) comme si j'avais vu un film sur grand écran dans une salle obscure. Autre exemple, la b-d:... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juillet 2006

Plaisirs directs et indirects

Mais revenons un peu sur les émotions de la réception artistique. Prenons un exemple. Au cinéma:    a)Comédie: le rire me détend, l'humour me semble beau parfois, et lorsqu'il est associé à des tranches de vie dans des films cela me fait aimer la vie et embellit la réalité. Ces impressions peuvent avoir des influences durables sur le plaisir à vivre de situations du quotidien.              b)Drame: on n'est pas si loin du rire. Pleurer ou rire devant un film ont à voir avec... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 juillet 2006

La voix sonne l'être

Où se place la voix humaine dans tout ça? - dans le rock, la chanson classique (plus littéraire), la voix chante et dit et raconte.- dans le rap, la voix dit avec force et rythme beaucoup.- dans le RnB et la dance en général, la voix chante mais dit peu.- dans l'électro, la voix se tait ou ponctue et est souvent samplée, trafiquée. Le propos, lui, n'est pas d'égale importance. Dans tout ces genres réunis, l'auditeur jouit, ses émotions sont multiples, plus centrées sur le corps ou on contraire sur l'intellect. Peut-on dire qu'un... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juillet 2006

Le morceau

Ou j'en étais? Ah oui, la novation. Vous commencez à le comprendre je veux appliquer la novation à la chanson française. Oui car n'oublions pas que les bruits de porte et autres expériences sonores ça date d'il y a bien longtemps déjà. La novation est dans l'underground. L'underground nourrit pourtant le populaire. Il n'y a qu'à voir l'expérience électronique. Ce que je regrette c'est que la chanson française n'ait pas été touchée par un vrai mouvement révolutionnaire. La chanson par essence serait à mi-chemin entre la poésie, la... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2006

Matt Pokora vs Bénabar

Personne n'oblige personne à être créateur novateur. Chercher l'inédit, expérimenter, échafauder de nouvelles matières musicales, étant pourtant l'objet de notre propos, il est normal que nous nous attardions sur ceux qui font oeuvre de nouveauté. Nous n'oublions pas pourtant que nombre de talents, génies, ont nagé ou survolé des genres déjà usés et éculés, comme par exemple feu Jeff Buckley. Où est la novation (nous emploierons ce terme moins usité que innovation qui sonne un peu trop monde de l'entreprise) à l'heure actuelle dans... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2006

La rencontre musicale

Il n'y a rien qui m'émeut plus qu'une chanson de McCartney.Pourquoi? Parce que ce réflexe émotionnel est lié au temps bienheureux de l'enfance.On a tous un rapport et une réponse à la musique différente, lié à notre environnement musical passé et présent. Nous, européens, sommes généralement familiers de la mélodie telle qu'elle découle directement de notre histoire. Pourtant nous pourrions très bien n'écouter que des bruits de portes, ou du free jazz, à échelle de masse, à la radio, partout. Oui on peut aisément imaginer s'écouter... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2006

Inventer

Exigeons de nous l'invention!Nous sommes à l'aise avec le mimétisme, nous cherchons à reproduire, à ressembler, car nous avons des repères, des habitudes dans ce domaine. On se sent rassurés dans l'analogie, c'est donc bien d'un manque de courage qu'il s'agit. C'est s'ouvrir à l'aventure et donc à la vie que de dépasser les modèles. Est-ce si gratifiant que ça de se prouver qu'on peut faire "comme" nos idoles? Et quand bien même nous aurons acquis la fierté d'être presque aussi bons qu'elles, c'est en empreintant leurs... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]