03 juin 2010

A deux doigts de l'été

    Me revoilou. Pas grand chose de neuf à raconter. Si ce n'est que les quatrièmes de couverture ça n'a pas duré je me suis fait virer. Pourtant j'avais monté ma petite entreprise, j'avais deux sous traitants. Enfin c'est un détail.     Toujours sandwicheur de bon matin, ça commence à me fatiguer sérieusement dans tous les sens du terme. Je suis en train d'essayer de trouver un poste d'animateur en école l'année prochaine, mais rien n'est fait, juste une piste dans mon ancienne école maternelle où j'ai officié... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2010

De l'occupation

    Voilà c'était le premier jet d'une histoire pour enfants, mais pour quel âge ? En fait j'avais la trame en tête mais la langue employée est spontanée, tout comme la forte présence des dialogues et le style scénario de film. Y'a donc beaucoup à retravailler sur la forme.     Mon boulot à la sandwicherie me pompe beaucoup d'énergie et de temps. Il va falloir que j'en trouve pour une nouvelle activité: écrire des quatrièmes de couverture pour une maison d'édition (par une connaissance de connaissance). J'ai... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Scène 8 et fin.

    Ils ont couru main dans la main sans rien dire pendant de longues minutes. Et quand ils ont eu l'impression d'être seuls au monde, au fin fond d'une ruelle, ils se sont regardés dans les yeux. Seul un rayon de lune éclaire leur visage. Que fais-tu là, Anastasia ? Pierretouque, mon cher et tendre Pierretouque, je t'ai cherché tout ce temps...     La princesse raconte, à celui qu'elle aime, son épopée à elle: le jour du mariage, au palais, quand elle a décidé de s'enfuir avec Percevent, son fidèle... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2010

Scène 7

        - Mais que trimballes-tu dans cette sacoche, Marrandesh !        - Mes économies, Pierretouque ! C'est tout l'argent qu'il nous reste pour vivre et rentrer chez nous !        - Tu ne songes tout de même pas à rentrer au pays, Marrandesh !        - Entre la prison ici où la prison chez nous, qu'est-ce que tu choisirais toi ?        Voilà nos deux amis à nouveau sur la route avec leur baluchon et une... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2010

Scène 6

     Une par une les pièces électroniques arrivent à la chaîne sur un petit tapis roulant, et Marrandesh doit vérifier leur bon fonctionnement. C'est un travail répétitif et usant pour les nerfs mais qui lui permet de gagner 200 pécus par mois, juste de quoi se loger et manger à sa faim.          - Alors l'artiste !, lui demande un camarade ouvrier. Raconte-nous un peu la vie au Palais du Grand Gogol...          - Le Grand Kogol..., rectifie... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2010

Scène 5

     Nous sommes dans les quartiers riches de la ville. C'est un défilé d'immenses et somptueuses villas nichées derrière des portails avec alarmes électroniques.C'est justement devant l'un de ces portails que Marrandesh s'arrête. Après une longue marche de deux heures en provenance des quartiers pauvres, le voilà qui sonne à la porte. Une voix lui répond par l'interphone: « Qui est là ? ». «Est-ce que je suis bien chez Pierretouque ? », répond le visiteur.  « Marrandesh ! Quelle bonne surprise ! Je t'ouvre,... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2010

Scène 4

                - Alors on a gagné combien aujourd'hui ? Pierretouque retourne le chapeau dans sa main et compte les pièces.         - Cinq pauvres pécus, Marrandesh ! Quel désastre. Il faudrait peut-être changer d'endroit.          - Ce n'est pas une question d'endroit, Pierretouque. Les gens dans la rue ne s'arrêtent pas, ils sont trop pressés. Ils ont autre chose à faire que de regarder notre spectacle.  ... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Scène 3

    - Je te l'avais bien dit Marrandesh ! Regarde la ville. Pierretouque exulte. En contrebas, un tapis de toits fumants, d'immeubles géants et un brouhaha de moteurs se dévoilent aux deux marcheurs épuisés. Ils se mettent alors à dévaler la colline, puisant dans l'excitation leur dernières forces motrices. Enfin ! Le tumulte, le mouvement, la liberté de la ville, et ce succès qui leur tend forcément les bras. Dans les grandes artères grises saturés d'automobiles et de piétons, les deux compères un peu hébétés naviguent... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2010

SCENE 2

    Ce jour-là, le Palais du Grand Kogol est en pleine ébullition. Dans la grande allée centrale, des milliers de curieux se sont amassés pour vivre eux aussi un petit peu de la formidable fête qui s'annonce. L'incroyable défilé de l'armée, mille soldats au diapason, vient de s'achever. Un festival de couleurs et de luxe a été déployé afin de marquer les esprits. Maintenant le silence est religieux. Tout le monde attend l'adorée. Celle qui fait rêver tout un peuple par sa beauté et son charisme exceptionnels: la princesse... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2010

Pierretouque et Maranedesh

Nouvelle vie, Premier projet ! Un texte pour enfants. Voici le premier extrait. SCENE 1     Une fôret, la nuit. Le vent souffle dans la cime des arbres. La lune est pleine. La silhouette des montagnes se découpe dans le ciel étoilé.    Deux ombres avancent lentement.    Deux voix rompent le silence de la campagne. - Pierretouque je n'en peux plus, je suis trop fatigué, j'ai mal aux pieds.- Courage Maranedesh, la ville n'est plus très loin, je le sens. Regarde, tu vois ce halot lumineux derrière... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]