21 janvier 2010

Scène 7

        - Mais que trimballes-tu dans cette sacoche, Marrandesh !        - Mes économies, Pierretouque ! C'est tout l'argent qu'il nous reste pour vivre et rentrer chez nous !        - Tu ne songes tout de même pas à rentrer au pays, Marrandesh !        - Entre la prison ici où la prison chez nous, qu'est-ce que tu choisirais toi ?        Voilà nos deux amis à nouveau sur la route avec leur baluchon et une... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2010

Scène 6

     Une par une les pièces électroniques arrivent à la chaîne sur un petit tapis roulant, et Marrandesh doit vérifier leur bon fonctionnement. C'est un travail répétitif et usant pour les nerfs mais qui lui permet de gagner 200 pécus par mois, juste de quoi se loger et manger à sa faim.          - Alors l'artiste !, lui demande un camarade ouvrier. Raconte-nous un peu la vie au Palais du Grand Gogol...          - Le Grand Kogol..., rectifie... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2010

Scène 5

     Nous sommes dans les quartiers riches de la ville. C'est un défilé d'immenses et somptueuses villas nichées derrière des portails avec alarmes électroniques.C'est justement devant l'un de ces portails que Marrandesh s'arrête. Après une longue marche de deux heures en provenance des quartiers pauvres, le voilà qui sonne à la porte. Une voix lui répond par l'interphone: « Qui est là ? ». «Est-ce que je suis bien chez Pierretouque ? », répond le visiteur.  « Marrandesh ! Quelle bonne surprise ! Je t'ouvre,... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2010

Scène 4

                - Alors on a gagné combien aujourd'hui ? Pierretouque retourne le chapeau dans sa main et compte les pièces.         - Cinq pauvres pécus, Marrandesh ! Quel désastre. Il faudrait peut-être changer d'endroit.          - Ce n'est pas une question d'endroit, Pierretouque. Les gens dans la rue ne s'arrêtent pas, ils sont trop pressés. Ils ont autre chose à faire que de regarder notre spectacle.  ... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Scène 3

    - Je te l'avais bien dit Marrandesh ! Regarde la ville. Pierretouque exulte. En contrebas, un tapis de toits fumants, d'immeubles géants et un brouhaha de moteurs se dévoilent aux deux marcheurs épuisés. Ils se mettent alors à dévaler la colline, puisant dans l'excitation leur dernières forces motrices. Enfin ! Le tumulte, le mouvement, la liberté de la ville, et ce succès qui leur tend forcément les bras. Dans les grandes artères grises saturés d'automobiles et de piétons, les deux compères un peu hébétés naviguent... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2010

SCENE 2

    Ce jour-là, le Palais du Grand Kogol est en pleine ébullition. Dans la grande allée centrale, des milliers de curieux se sont amassés pour vivre eux aussi un petit peu de la formidable fête qui s'annonce. L'incroyable défilé de l'armée, mille soldats au diapason, vient de s'achever. Un festival de couleurs et de luxe a été déployé afin de marquer les esprits. Maintenant le silence est religieux. Tout le monde attend l'adorée. Celle qui fait rêver tout un peuple par sa beauté et son charisme exceptionnels: la princesse... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 janvier 2010

Pierretouque et Maranedesh

Nouvelle vie, Premier projet ! Un texte pour enfants. Voici le premier extrait. SCENE 1     Une fôret, la nuit. Le vent souffle dans la cime des arbres. La lune est pleine. La silhouette des montagnes se découpe dans le ciel étoilé.    Deux ombres avancent lentement.    Deux voix rompent le silence de la campagne. - Pierretouque je n'en peux plus, je suis trop fatigué, j'ai mal aux pieds.- Courage Maranedesh, la ville n'est plus très loin, je le sens. Regarde, tu vois ce halot lumineux derrière... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2010

Rassurer mes fans

    Bon mais tout ça c'est déjà du passé. Il est d'ailleurs vital de ne pas ressasser cette incroyable échec cent sept ans. Et puis je le répète la priorité de ce blog reste l'aventure artistique. Les quelques détours vers ma vie privée, s'ils témoignaient justement d'un recul de mes préoccupations et occupations en matière de création musicale, ont maintenant pour seule place modeste et dédiée, les archives poussiéreuses de la catégorie "Dans la vraie vie", où je vais d'ailleurs éliminer les photos mettant en... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2010

Hé oui.

    Je ne suis déjà plus professeur des écoles, d'ailleurs je ne l'aurai été que quelques jeudis en maternelle. J'ai apporté à l'instant ma lettre de démission au directeur de l'IUFM.     Je suis arrivé solennellement dans ce lieu riche en émotions, perdu quelque part à l'ombre des échangeurs de Bonneuil-sur-Marne. La neige et le soleil d'hiver l'avait rendu inédit et aussi chargé de symboles que la raison de mon ultime visite. C'est ici que j'ai passé mes oraux victorieux et vomi mon 1500 mètres, mais c'est... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2009

Victoire

    Voilà donc une page qui se tourne, une épreuve surmontée, une lutte avec moi-même, avec les savoirs, qui aura duré plus de trois ans. Sur le coup, là aussi, la vue des résultats aura été sobre (il faut dire que j'étais vraiment confiant cette année). Je n'ai pas osé hurler dans l'appartement, mais le cri primal n'était pas loin de sortir.      En plus je m'en tire de belle façon: je termine 67 ème sur plus de 700 admis.      C'est marrant parce que je repense au dernier jour d'oral,... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]