12 janvier 2007

Roman

III Sans un mot, ils reprirent leur marche d’un pas solennel et précis. Le soleil sortait à peine de derrière les toits quand ils arrivèrent à l’impasse du Rat. Les rues de Colonville était encore endormies, et seul le bruit d’un chat fouineur inquiéta les deux comploteurs. Puis le coq se mit à chanter.  On entendit alors un peu plus haut des bruits de bottes et quelques ordres militaires énoncés à pleine voix." Ca y’est, ils se mettent en place !", chuchota distinctement l’une des deux ombres furtives qui... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 12:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2007

Roman

III  finalement je l'ai reécrit différemment ci-dessus " Bon on récapitule une dernière fois… ". Le leader de l’expédition avait associé un air grave et solennel à sa mine boursouflée de lendemain matin. " A 6h15, c’est le chant du coq. L’armée se met en place sur le parvis pour le passage en revue. Lorsqu’ils s’immobilisent à l’angle de la rue de la Paix, sur les coups de 7h00, on s’intègre à l’arrière. En principe, tout l’endroit sera banalisé, si bien qu’on ne devrait pas se faire remarquer en... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2007

Schopenhauer

D'après le livre dont je parlais l'autre jour, à partir de Schopenhauer (1788-1860), "la philosophie cesse d'être une démonstration intellectuelle pour entrer en contact direct avec la vie. (...) Elle ouvre la voie à la volonté de puissance de Nietzche et à toute la philosophie existencielle." Je commence à avoir une vision plus globale des choses. Schopenhauer était un pessimiste et laissait deux choix à l'homme: "1.Affirmer la volonté de vivre en participant pleinement à la vie avec ses cruautés et ses injustices. 2.... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 janvier 2007

Roman

II Au détour d’un bosquet, ils prirent le sentier qui descendait et ser-pentait sur le flan abrupt de la colline. De petites fleurs jaunes et violettes ponctuaient le défilé monotone des ronces et des chardons qui bordaient la progression apparemment tranquille de nos deux héros. Ces derniers n’avaient pas encore croisé les premiers hameaux annonçant la jeune et anarchique métropole coloniale. Pourtant au loin on apercevait déjà l’imposant clocher de Notre dame de la Flûte, et la trouée monumentale de l’avenue... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2007

Chantiers interrompus

Vous avez remarqué: j'ai lancé un certain nombre de chantiers, pour donner une impression d'actualité foisonnante sur ce blog. En réalité voilà des productions en trompe l'oeil. Prenez-le comme tel: des propositions, des manifestations, des amorces de ce qui aurait pu être fait. Un spectacle, une tournée, un nouvel album, un roman, que sais-je encore. Jusqu'à ce que ce blog lui-même perde sa raison d'être. A moins que ça vous intéresse d'entendre mes impressions sur le chantier de la vraie vie: les fameuses révisons du concours. Je... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 janvier 2007

Un livre en phase

Notre pensée, nos intérêts évoluent en fonction des années, des époques. J'adore rencontrer un texte, un livre, qui me tombe plus ou moins par hasard dans les mains et qui est pile en phase avec ce que je voulais entendre à ce moment-là. Par exemple depuis des années les rares livres que je lisais c'était de la philosophie. C'était une lecture utile: comprendre le cours des sentiments, la raison, la conscience, les passions, etc. Un vaste domaine de connaissances qui s'invitent dans le cours de l'existence. C'était aussi une... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 14:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 janvier 2007

Bonne année

Me voici de retour après un tour de France (Berry-Paris (en coup de vent, attention pas de vexation)- Bretagne - Toulouse), et une dizaine de jours de vacances tout à fait sympathiques. Ci dessous comme promis le premier chapitre du roman vite fait.
Posté par le vaillant à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2007

Roman

Chapitre I      S’épongeant une énième fois mais plus vigoureusement encore le front ruisselant d’effort, le meneur de l’épopée venait d’embrasser d’un seul regard avide l’étendue de l’horizon qui s’offrait à lui, dégagé, quand il se retourna en un cri d’extase et de relâchement vers son compagnon de marche, relégué quelques dizaines de mètres en arrière : " Nous y sommes Franz ! Nous y voilà ! C’est à nos pieds, maintenant ! " Voilà qui dénouait des mois de cheminement harassant... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2006

Un roman à venir

A la croisée des chemins entre "Ubu roi", le parfum désuet et exotique du temps des colonies, et l'absurde chez Boris Vian, qu'y a-t-il ? L'univers poétique auquel je pense pour mon nouveau spectacle, et une idée de roman d'aventures loufoque que j'entame (c'est plus automatique à faire que des chansons finalement). Attention, ne vous attendez à un feuilleton d'un chapitre par jour, ça avancera tranquille dans une catégorie dédiée, à vous d'y jeter un oeil quand il vous plaira. Moi ça me permettra d'entretenir et défouler ma... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2006

On a eu chaud

     Une oeuvre n'est jamais terminée. Elle appelle à croître comme le vivant. Elle croit toujours pouvoir faire mieux. Ce constat devrait me rassurer. J'ai l'impression que ce que j'ai déjà fait peut être amélioré, j'ai l'impression que je peux montrer mieux ou différent et qu'il me tarde de me le prouver alors qu'en fait: En fait je dois maintenant rentabiliser le déjà produit. Je dois prendre le temps et la patience de faire connaître, de proposer le peu que j'ai à proposer et dont je dois rester fier quoi... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 13:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]