04 janvier 2018

Un nouvel album pour enfants

     Il est enfin terminé! Le livre s'appelle "le Percheron". J'ai commencé été 2015, et ai patiemment dessiné ces pages au fil des petits moments de vacances, aux temps calmes après le déjeuner, et pour finir à Veules-les-Roses au cours de ma retraite monacale de cet automne. Je me félicite de n'avoir pas perdu courage et d'être allé au bout du projet. Tiré à un seul exemplaire, je ne doute pas que des lecteurs intéressés me pousseront à l'éditer un jour... Qui sait ?
Posté par le vaillant à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2014

Mon premier livre imprimé !

     Fier. Pour la première fois je tiens entre mes mains un livre que j'ai écrit et dessiné, imprimé et relié comme si c'était un vrai ! Ca peut vous paraître puérile mais j'ai attendu 41 ans pour vivre ça... Ma première BD reliée date de 1988, j'avais 15 ans et j'avais collé les feuilles moi-même. Avec mon cousin on avait étudié soigneusement les principes qui président à une reliure, et geste après geste, l'imitation était presque parfaite. Mais là c'est autre chose: c'est comme si j'étais édité (alors que je... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2014

Mon premier album pour enfants !

    Incroyable ! Il l'a fait ! Babasse l'a fait ! Depuis des années que j'en parlais, en effet, je suis enfin allé au bout d'une histoire dessinée pour enfants. Une petite aventure inspirée par Jo, mon petit dernier. Ca s'appelle "Petit Surfer", un livre d'une vingtaine de pages, que vous pouvez bien sûr commander auprès de moi, et que je vous enverrai en format genre photocopie couleurs et relié par des spirales.    
Posté par le vaillant à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2010

Le pays sans couleur (2)

    Le pays a perdu ses couleurs depuis bien longtemps déjà. Ca date de l'arrivée au pouvoir de notre "bon" président. Un triste jour, il a décidé que les couleurs ne servaient à rien, et qu'il valait mieux les faires disparaître. Il a alors demandé à tous les savants de la région de trouver la solution. C'est le Docteur Sinistrov qui a réussi le premier. Il a inventé la poudre de décoloration.         Des centaines d'avions sont alors montés dans le ciel et ont déversé des tonnes... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2010

Le pays sans couleurs (1)

  C'est un pays triste aux habitants sans sourire. Ses montagnes sont sombres et ses vallées aussi. Les gens des villes s'ennuient et les gens des campagnes aussi. Il y a quelque chose qui cloche dans ce pays. Il y a quelque chose qui manque: la couleur. Et un pays sans couleur, ça n'est pas facile d'y vivre.
Posté par le vaillant à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Scène 8 et fin.

    Ils ont couru main dans la main sans rien dire pendant de longues minutes. Et quand ils ont eu l'impression d'être seuls au monde, au fin fond d'une ruelle, ils se sont regardés dans les yeux. Seul un rayon de lune éclaire leur visage. Que fais-tu là, Anastasia ? Pierretouque, mon cher et tendre Pierretouque, je t'ai cherché tout ce temps...     La princesse raconte, à celui qu'elle aime, son épopée à elle: le jour du mariage, au palais, quand elle a décidé de s'enfuir avec Percevent, son fidèle... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2010

Scène 7

        - Mais que trimballes-tu dans cette sacoche, Marrandesh !        - Mes économies, Pierretouque ! C'est tout l'argent qu'il nous reste pour vivre et rentrer chez nous !        - Tu ne songes tout de même pas à rentrer au pays, Marrandesh !        - Entre la prison ici où la prison chez nous, qu'est-ce que tu choisirais toi ?        Voilà nos deux amis à nouveau sur la route avec leur baluchon et une... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2010

Scène 6

     Une par une les pièces électroniques arrivent à la chaîne sur un petit tapis roulant, et Marrandesh doit vérifier leur bon fonctionnement. C'est un travail répétitif et usant pour les nerfs mais qui lui permet de gagner 200 pécus par mois, juste de quoi se loger et manger à sa faim.          - Alors l'artiste !, lui demande un camarade ouvrier. Raconte-nous un peu la vie au Palais du Grand Gogol...          - Le Grand Kogol..., rectifie... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2010

Scène 5

     Nous sommes dans les quartiers riches de la ville. C'est un défilé d'immenses et somptueuses villas nichées derrière des portails avec alarmes électroniques.C'est justement devant l'un de ces portails que Marrandesh s'arrête. Après une longue marche de deux heures en provenance des quartiers pauvres, le voilà qui sonne à la porte. Une voix lui répond par l'interphone: « Qui est là ? ». «Est-ce que je suis bien chez Pierretouque ? », répond le visiteur.  « Marrandesh ! Quelle bonne surprise ! Je t'ouvre,... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2010

Scène 4

                - Alors on a gagné combien aujourd'hui ? Pierretouque retourne le chapeau dans sa main et compte les pièces.         - Cinq pauvres pécus, Marrandesh ! Quel désastre. Il faudrait peut-être changer d'endroit.          - Ce n'est pas une question d'endroit, Pierretouque. Les gens dans la rue ne s'arrêtent pas, ils sont trop pressés. Ils ont autre chose à faire que de regarder notre spectacle.  ... [Lire la suite]
Posté par le vaillant à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]